Dominic Ongwen: Tête d’affiche et enfant à problèmes pour la CPI

Thijs B. Bouwknegt, Barbora Holá

Onderzoeksoutput: Working paper/discussiepaperWebartikelWetenschappelijk

Samenvatting

La semaine dernière, la Cour pénale internationale (CPI) a entendu les plaidoiries finales du procès de l'Ougandais Dominic Ongwen, cinq ans après sa première comparution. Jamais dans aucun autre procès de la CPI, les récits de l’accusation et de la défense n'ont été si opposés, moralement complexes et criblés de paradoxes, écrivent l'historien Thijs Bouwknegt et la criminologue Barbora Holá. Pour eux, la saga Ongwen est « à la fois l’histoire d’un succès pour la CPI et l'antithèse de ce qu'elle représente et combat ».
Originele taal-2Frans
UitgeverFondation Hirondelle
StatusGepubliceerd - 16 mrt 2020

Citeer dit